Accueil > L'asso

L'asso

Illustration crayonnée des joueurs de Latiag

Prélude à fondation

La Ligue Amateur Théâtrale d'Improvisation de l'Agglomération Grenobloise, LATIAG, est une troupe de théâtre amateur regroupant une trentaine de comédiens. LATIAG est régie par une association loi 1901. Elle a été fondée en juillet 2000.

Cette association a pour but de promouvoir le théâtre amateur et principalement l'improvisation théâtrale auprès du public.

Mais quels sont les évènements historiques qui ont conduit des personnes plus ou moins normales à se lancer dans l'improvisation ?

En 1998, Un certain Olivier décida de suivre un stage d'improvisation auprès de la LITI (Ligue d'Improvisation Théâtrale de l'Isère). Là il rencontra quelques personnes dont la belle Annie et Philippe. Le stage se passa bien, tout le monde fut content et la LITI se dit : « Tiens pourquoi ne pas créer des ateliers ? ». Chose dite, chose faite. L'année suivante le premier atelier voyait le jour.

Il y avait beaucoup de monde et la petite équipe s'amusait bien avec son professeur, Sylvie Chalubert (Notre gourou, notre maîtresse). Il y avait alors Olivier, Annie, Philippe, Sylvestre, Elodie, Eloïse, Gérard, Laurent, Lylianne, Mireille, Virginie, Lou (Ne sont nommés ceux qui sont restés à LATIAG).

La deuxième année tous se sont retrouvés et ont continué leur apprentissage. De temps en temps ils allaient voir les matchs de la LITI et ils trouvaient ça beau et tentant. Si tentant qu'un jour Olivier (Vous allez comprendre maintenant pourquoi nous avons parlé de lui en premier) eut l'idée de fonder une ligue amateur et de jouer en match. Les ateliers allaient tourner en rond s’il n'y avait pas l'objectif de la scène.

Leur premier spectacle se déroula à l'extérieur. C'était à Chambéry le 8 avril 2000. L'équipe se présenta sous le nom de TIAG avec Olivier, Lyliane, Guillaume, Isabelle, Philippe, Liliane, Aurelien et Elodie.

Fondation

Le premier match à domicile

Au début ils ont failli garder ce nom : La TIAG (La Troupe d'Improvisation de l'Agglomération Grenobloise). TIAG c'était pas mal et en rapport avec la musique de l' hymne qui était « laisse béton » de RENAUD …. Hé oui, ils étaient jeunes en 2000, un rien les amusait. Depuis une musique originale avec une chorégraphie adaptée a été inventée : C'est spécial, ils passent pour des débiles, mais ça marche.

Pour des raisons assez obscures et après un brainstorming collectif, ils ont opté pour LATIAG. Notez que dans ce groupe on ne choisit pas la facilité car personne n'arrive à dire : « La LATIAG ». Du fait de cette dénomination laborieuse certains adjectifs sont restés, tel « tiagueur » qui désigne les membres de l'équipe.

Cet aspect essentiel étant réglé, la joyeuse bande se mit à la recherche d'une salle pour donner leur premier spectacle à domicile. Ce fut la petite Annie (Vrai détail de son anatomie) qui la trouva à Notre Dame de Mésage. Comme aucune autre ligue ne pouvait venir il fallut faire une rencontre LATIAG / LATIAG. C'était le 4 novembre 2000 et ce fut un spectacle plein de fraîcheur et de générosité. Le sort en était jeté : Ils allaient continuer.

L'esprit de LATIAG

Les premiers tiagueurs en match

Notre équipe respecte le decorum classique des matchs. Nous pensons pourtant qu'une toute petite dose de nouvelles catégories peut apporter un plus au public et créer une plus grande variété de situations. Pour autant nous n'en abusons pas et surtout nous ne saurions imposer à d'autres ligues des catégories qu'elles ne connaitraient pas. A coté de celà nous avons développé des spectacles d'improvisations plus adaptés à certaines salles et plus légers à organiser.

Ceci étant dit, nous restons surtout très attachés à ce que nous appelons « l'esprit de l'impro ». Cet esprit se résume facilement : 

  • Un match est avant tout une rencontre avec une autre équipe, nous jouons « avec » et jamais « contre », 
  • Nous avons un profond respect pour notre public et avons à coeur de l'accueilir dans les meilleurs conditions, 
  • Pour faire de l'improvisation il faut se former. nous avons tous suivi une formation d'impro de base qui continue lors de nos entrainements hebdomadaires. l'impro ne s'improvise pas. 
  • Autant dans l'organisation des spectacles que dans la vie de l'association : l'écoute, le respect des autres.