Accueil > Les catégories

Les catégories

Les catégories sont une difficulté supplémentaire en improvisation. Certains diraient le contraire car elles peuvent guider les comédiens vers des façons de jouer qu'ils maitrisent. Elles sont choisies par l'arbitre lorsqu'il prépare ses thèmes mais les joueurs peuvent toujours transformer une improvisation libre en catégorie lors d'une comparée.

A grenoble nous mélangeons les catégories classiques avec de nouvelles catégories. Les nouvelles catégories retenues par LATIAG sont celles qui ne sont pas restrictives. Par exemple une « ni oui ni non » ne permet pas au joueur de développer l'histoire et d'établir un discours clair pour le public.

L'objectif n'est pas d'utiliser sans cesse des catégories « faciles » ou « spectaculaires » qui font rire le public à tous les coups mais de créer une certaine diversité entre nos matchs tout en faisant plaisir aux joueurs et aux spectateurs. Nous n'imposons jamais des catégories qui ne seraient pas connues des équipes que nous invitons.

Les catégories "classiques" du match d'improvisation

Libre : Tout est dit dans ce mot. C'est la catégorie reine car l'imagination des improvisateurs est sans limites

Sans paroles : 'Bla-Bla, Blo-blo, bang ! ! ? !' Interdiction formelle de parler, en revanche le 'gromelot' (il s'agit de parler une pseudo-langue en formant des sons plus ou moins articulés), onomatopées et divers bruitages 'à la bouche' sont bienvenus.

Silencieuse : '…' Pas un bruit même un bruit de chaussure n'est autorisé : c'est du mime.

Sitcom : 'Salut les Garçons… Salut Hélène'. Sitcom pour comique de situation. On a tous vu Rolène et les Garçons, Dix-huit ça suffit et autres séries du genre. Décors en studio, idéalisation de la vie quotidienne, vocabulaire minimaliste, personnages caricaturaux, pas de sujets graves mais un traitement dramatique de sentiments superficiels. Exemple de personnages : Ado, blonde, prof, père et mère de famille, frère, soeur, amoureux transi

Roman photo : Les scènes sont jouées selon une succession de plans arrêtés pour représenter les photos et une voix-off vient illustrer l'histoire. Digne représentant de la littérature populaire, les histoires à l'eau de rose y fleurissent souvent.

Spot de pub : 'Avec Calgorite, mon impro dure plus longtemps' Tout comme la publicité télévisuelle, le but est de faire passer un message commercial avec l'impact maximum pendant un temps très court. Exemple de personnages : Consommateurs, utilisateurs, professionnels, conseils

Policier : 'Comme dirait ma femme…'De l'immanquable Cobombo à Starsky et Hutch en passant par Sir Arthur Conan Doyle et Agatha Christie, il y a une infinité de sous-styles. Une chose reste : un crime, un ou plusieurs enquêteurs, des suspects et des coupables. Exemple de personnages : Enquêteurs, des suspects

Théâtre de boulevard Vaudeville : 'Ciel, mon mari ! !' Comédie bourgeoise où, d'amants dans le placard, et de maris trompés en cadavre sous le lit, les quiproquos et hasards alimentent des situations burlesques au rythme rapide et aux rebondissements incessants. Exemple de personnages : Mari, femme, amant, maîtresse, majordome, soubrette, avocat, prêtre

Aventure : 'On dirait qu'on marche sur des biscuits secs, Mister Jones'. Le chapeau vissé sur la tête, le fouet au côté et voilà Indiana Bones, parti à la recherche de trésors oubliés. Grands espaces, tribus hostiles, héroïnes en détresse, trésors et malédictions sont les ingrédients de base de ce cocktail coloré, riche en rebondissements et actions. Exemple de personnages : Aventurier, aventurière, méchants, gardien de trésors, indigènes, monstres, guide, contrebandier, escroc, momie, fanatiques de tous poils

Science-fiction : 'Torpilles photon parées à faire feu, Capitaine'. L'univers est notre seule limite, chaque objet devient un modulateur bi-synchrone à flux de neutrinos, l'espace et le temps ne sont plus que de simples variables. Star-Treck, Babylone 5, Star-Gate, 2001, Blade-runner, Dune : les exemples ne manquent pas. Exemple de personnages : Capitaine de vaisseau, scientifique, monstre gluant, alien, voyageur de temps, entité immortelle et très sage, médecin, mécanicien du vaisseau, flic, personnage infecté par un virus / parasite

Western : 'Il y a deux sortes de gens : ceux qui ont un flingue chargé et ceux qui creusent'. Une diligence, un saloon, un troupeau de vaches, et voilà tu n'as plus que deux amis, le premier c'est ton fidèle cheval et le deuxième est ton vieux COLT 'Peacemaker' glissé à ta ceinture. Prépare-toi, John Wayne, ici on boit le whisky cul sec et on dégaine vite ! Exemple de personnages : Entraîneuse de saloon, vieux chercheur d'or, indiens, cow-boy, shérif, chasseur de prime, desperados, serveur de saloon, croque-mort, joueur de poker

Peplum : 'Arrête ton char Ben-Burn !' L'action se situe dans l'antiquité et fait intervenir des personnages ou des situations historiques, mythologiques ou bibliques sous forme de saga. Ce genre cinématographique sent bon le cinéma de quartier cher à Monsieur Eddy, où la super production avec sa horde de figurants n'est jamais bien loin du décor en carton-pâte. Exemple de personnages : Dieux, déesses, esclave, empereur, roi, reine, seigneur, héros à gros biscotos, traîtres, monstres, prophètes, pharaon, grand prêtre, guerrier, messager

Horreur : On se sépare en deux : un à la cave, un au grenier !’ Un château, un lieu isolé, et au coeur de la nuit surgit la menace, le monstre : vampire, suppôt du diable, fantôme, alien ou serial killer. Les groupes ont la fâcheuse tendance à se séparer pour permettre à la créature de frapper sa victime isolée. L'ambiance est lourde, pesante et l'angoisse à fleur de peau. Exemple de personnages : Hommes + femmes + monstre + tronçonneuse

Dramatique : La dramatique est une improvisation ou la teneur du jeu est le vrai jeu, on ne cherche pas le bon mot ou la situation burlesque qui ferait rire, mais la pureté du sentiment, celui que l’on vivrait. Un exemple de film reprenant ces codes-là : « un air de famille » de JP Bacri

Chantée : Comme son nom l’indique, cette improvisation se fait en chantant en improvisant les paroles sur un air connu ou non.

Poursuite :  Lors d’une improvisation comparée de type poursuite au premier coup de sifflet de l’arbitre, l’équipe sur scène se fige et des joueurs de l’équipe adverse viennent reprendre leur place pour reprendre l’improvisation là où elle s’est arrêtée

Musicale : Une ambiance musicale définit  le ton de l’improvisation et les joueurs doivent utiliser cette musique (rythme, ambiance …) pour créer une histoire et ils doivent suivre, les ruptures de rythme éventuelles.

Accessoire : C’est la seule improvisation ou un accessoire, autre que le chandail, les chaussures et le pantalon de l’improvisateur est présent sur scène. Cet accessoire sera utilisé détourné ou non au courant de cette improvisation.

Fusillade : Les joueurs alignés se voit tour à tour assigné un mot sur lesquels ils ont à peine le temps du sifflet pour partir sur une idée qu’ils devront traiter en 30 secondes 

Rimée : Comme son nom l’indique les joueurs doivent faire des rimes en plus d’improviser leur texte.

Dessin animé : Nous pouvons pour cette catégorie imaginer plusieurs types de dessins animés, comme les walt Disney ou l’histoire est agrémentée de chanson ou la Tex Avery avec ses personnages riches en couleurs et mimiques …

Contes & Légendes :  Un conteur et des improvisateurs pour nous jouer une improvisation avec la couleur de contes héroïques, des héros auxquels arrivent toutes sortes d’aventures les plus incroyables les unes que les autres.

Mille et Une Nuits : Les milles et une nuit est une conte et légendes mais avec l’universe de Shérazade

Théâtre Nô : Style de théâtre traditionnel japonais ou se mêlent vers et pantomimes dansées

Théâtre antique : Le théâtre tel qu’il était joué pendant l’antiquité avec les chœurs …

Epopée médiévale : Dans ce type d’improvisation, nous retrouverons des chevaliers en quête, des reines éplorées …

Commedia dell’arte : Les comédiens ne portent pas de masque, mais reprennent les codes de la commedia et ses personnages, tel Arlequin, le Capitan, Pantalone …

Eau de Rose : Barbara Cartland et Nous Deux n’ont qu’à bien se tenir, les improvisateurs vont offrir tout leur romantisme pour faire de ces impros un monde ou l’amour et la volupté seront suintants 

Mélodrame : Du mélo, du drame, de l’improvisation mélodramatique.

Numéro de clowns : Cette catégorie utilisent les codes du clown pour happer le public et partager les émotions que ces clowns vont ressentir

Suspens et grands frisson : s Voilà qui est dit

Cinéma muet :  Rappelz les Charlie Chaplin, les Laurel et Hardy … Les improvisateurs vont aller se baigner dans l’univers du muet

Théâtre de marionnettes : Cette catégorie parle d’elle-même, les improvisateurs se retrouvent à être des marionnettes ou des marionnettistes …

Guignol : Tout comme le théâtre de marionnette, l’improvisation revisite l’univers de la célèbre marionnette Lyonnaise.

Les Catégories expérimentales retenues par LATIAG

Nous tenons à remercier les personnes ayant eu ces belles idées :
TV Hebdo : L'arbitre lit un résumé de film extrait d'un magazine télé, de même que sa critique et sa cote. Les improvisateurs doivent par la suite recréer le film (avec toutes ses contraintes : scénario, critique et cote). Cette catégorie peut être mixte ou comparée. Dans le cas d'une comparée, il y aura deux résumés de films mais un seul est lu pendant l'énoncé du thème. Après le caucus, l'équipe désignée par le puck a le choix de commencer ou non et donc d'accepter ou non de jouer le résumé du 1er film qu'on vient de lui lire. Dans le cas où elle refuse, l'équipe adverse devra commencer avec ce résumé. A la fin de la première impro, le deuxième résumé sera lu et un deuxième caucus sera donné à l'équipe avant de commencer

Remarque : Assez drôle. Il faut bien choisir les films ou téléfilms.

Feuilleton : Impro en deux parties. Ces deux parties sont la suite l'une de l'autre et annoncée comme « premier épisode » et « suite et fin » mais avec le même titre. Le premier épisode et la « suite et fin » seront joués au cours de la même période mais séparés d'au moins trois impros. Bien entendu, les jouteurs reprendront l'histoire et leurs rôles respectifs lors de la « suite et fin ». Avant le caucus de la « suite et fin », le maître de cérémonie fera un résumé du premier épisode.

Fusillade mixte : 6*1par équipe et 6*1 minute. Petite variante de la fusillade classique (la comparée). Un jouteur de chaque équipe monte sur la patinoire. L'arbitre donne le premier thème et les jouteurs improvisent ensemble pendant une minute. A la fin de cette minute, cette impro est terminée et deux autres jouteurs (un de chaque équipe) les remplace, nouveau thème etc. D'autres jouteurs ne peuvent pas monter en cours d'impro. Le nom de la catégorie reste simplement fusillade mais elle sera annoncée en tant que mixte. Attention lors de l'écoute des thèmes.

Immobile : (comparée) Pas de mouvements durant le jeu. Seul les muscles du visage (mais pas la tête) peuvent bouger. Les changements de position sont autorisés via un passage clair par la réserve.
Remarque : Il faut partir sur des improvisations pleines de mouvement. C'est paradoxal mais c'est ainsi que ça devient drôle. Eviter le blabla.

Sans période de réflexion :Après le coup de sifflet de fin de lecture de thème, le coach désigne du doigt le jouteur qui monte et ça commence. Toute autre forme de communication est interdite avant l'impro

Exagération : Il est question ici de reprendre l'improvisation qui vient d'être jouée et d'en exagérer un ou plusieurs éléments. L'improvisation se joue en trois ou quatre étapes de temps égal.

Fusillade solo : C'est une fusillade comparée classique à l'exemption qu'ici, un seul improvisateur jouera les six thèmes de 30 secondes donnés à son équipe.

Histoire du monde : Un passage de l'histoire du monde servira de synopsis à l'improvisation.

Horoscope : Le maître de jeu fera la lecture de l'horoscope du signe astrologique d'un spectateur choisi au hasard. Les éléments contenus dans la lecture de cet horoscope serviront à l'écriture de l'improvisation.

Cadavre exquis : Le maître de jeu choisit au hasard un lieu, des personnages et une action et les improvisateurs doivent composer avec ces éléments pour écrire une improvisation cohérente. Ex : Dans salon funéraire, un astronaute et une coiffeuse doivent faire une partie de bras de fer.

Chaises musicales : La durée est à l'appréciation de l'arbitre. Le MC installe 3 chaises face au public. 2 joueurs de chaque équipe tournent autour au son d'une musique entraînante. Le DJ ou musicien arrête la musique et les joueurs s'assoient sur une chaise. Bien évidemment il en reste un debout qui doit aller se placer derrière les chaises. Chaque joueur assis va alors composer un personnage et l'improvisation naît de leur interaction. Dés que la musique retentit à nouveau les 4 joueurs tournent autour des chaises. Lorsque celle-ci s'arrête les joueurs s'assoient et prennent le personnage qui était associé à chaque chaise.

Sans limite d'espace : Improvisation libre ou la salle entière devient la scène.

Dictionnaire : (Comparée) Un mot extrait du dictionnaire est donné comme thème par l'arbitre. L'équipe ayant trouvé sa définition et l'ayant décrite lors de son improvisation marque un point supplémentaire avant le vote du public.

Humeurs imposées par zone : La zone de jeux est découpée en 4 parties égales. Chacune d'entre elles correspondra à une humeur définie par l'arbitre (habituellement : joie, tristesse, colère, peur).

Videoway : 3 joueurs de chaque équipe rentrent immédiatement sur scène et se regroupent par 2 (un joueur de chaque équipe). L'arbitre choisit 3 chaînes de télévision thématiques puis donne un thème. Chaque binôme se concerte et l'improvisation peut commencer. L'arbitre appelle chaque chaîne en zappant.

Accélérée : La même impro est jouée 4 fois. 2 minutes, 1 minute, 30 secondes et 10 secondes.

Dans le noir : (Comparée ou sexes différents si en mixte pour pouvoir différencier les équipes) Le noir absolu est fait dans la salle. Un micro est donné aux joueurs qui doivent se le prêter.

Intervention de l'arbitre : L'arbitre peut interrompre une improvisation pour en changer le cours.

Intervention de l'arbitre avec Choix du public : La même que précédemment mais c'est le public qui vote en fonction de deux choix que lui offre l'arbitre.

DVD : L'arbitre énonce le titre d'un film qu'il laisse jouer. Il peut ensuite à sa convenance demander à voir les bonus le making off ou même de l'anglais Sous-titré en Yougoslave.

Téléphone Arabe : Tous les joueurs sauf 2 vont dans un lieu ou ils ne peuvent rien voir ni entendre. Un joueur se tient prêt à jouer et l'autre l'observe en réserve. L'arbitre énonce le thème pour une improvisation de 45 secondes. L'improvisation finie, le deuxième entre en jeu. Le MC fait entrer un joueur qui était sorti pour qu'il aille à son tour en réserve. Chaque joueur va passer ainsi et va reproduire ce qu'il voit en le modifiant légèrement ou non. Quand tout le monde est passé le premier joueur refait son improvisation afin que l'on compare le début et la fin.

A la manière de...